Quel est le potentiel énergétique des énergies marines ?

Publié le : 28 juin 20224 mins de lecture

Les océans et mers occupent près de 3/4 de la surface du globe terrestre, ils représentent un gigantesque réservoir d’énergie et sont considérés comme les nouveaux eldorados énergétiques qui demeurent sous-exploités.

Différente énergie exploitable en pleine mer

Sachez que les énergies marines peuvent être utilisées à priori pour générer de l’électricité. Quand on vous parle alors de résolutions marines renouvelables, pratiquement on veut rappeler des technologies capables de produire de l’électricité en faisant appel aux forces de la mer. Les potentialités de ceux-là sont estimées à huit fois plus grandes que les consommations mondiales d’électricité. Elles sont diversifiées et parmi les plus populaires, on peut mentionner, l’énergie marémotrice, l’énergie hydrolienne, l’énergie thermique de mer ou encore l’énergie houlomotrice. Mais il y a aussi l’énergie solaire en mer, les énergies liées aux gradients de salinité, l’énergie de biomasse algale, la liste sera longue pour vous charmer.

De quoi sont-elles capables les énergies marines ?

Pour information, la capacité de production théorique des énergies marines partout dans le monde a été appréciée entre 20 000 TWh et 90 000 TWh (1Térawatts est l’équivalent d’une puissance de 1 Million de Mégawatts) par an et l’usage mondial d’électricité est seulement aux environs de 16 000 TWh/an. Pour vous aider à bien savoir sur le potentiel énergétique des énergies marines, on vous donne par la suite la répartition possible de chaque ingénierie aux potentiels totale, et cela simplement à une année : avec la technologie hydrolienne et marémotrice on pourrait conquérir une énergie de 300 TWh à 800 TWh. Quant aux technologies Houlomotrices, entre 8 000 TWh et 80 000 TWh. Enfin, avec l’ensemble de l’énergie thermique des mers et osmotique, on pourrait gagner 12 000 TWh. De ce fait, si toute forme d’énergie marine est absolument exploitée à bon escient, elle pourrait alors couvrir collectivement l’ensemble des besoins énergétiques mondiaux sans difficulté.

Pourquoi l’exploitation totale des énergies marines s’attarde-t-elle ?

 Approximativement, les énergies marines sont confinées par des coûts de mise en place et de maintenances très élevés. Ces coûts très chers sont d’une part dus aux raccordements plus sophistiqués que sur la terre ferme. Et d’autre part, à cause de la longueur de câbles sous-marins très soignés pour atteindre les installations à des principales centrales électriques. D’ailleurs, c’est évident que l’océan est un milieu imparfaitement pénible à l’établissement de telle évolution. Problèmes relatifs aux météorologies et corrosions, innombrables sont les paramètres à prendre en considération, avant d’ériger les équipements de production d’énergie en mer et loin des côtes. En outre, des préoccupations environnementales sont couramment conjuguées au développement de ces procédés. Accusées de dénaturer le paysage ou également d’entrer directement en rivalité avec les pêcheurs, les tourismes à certaines zones. Enfin, les techniques comme les caissons flottants ou les hydroliennes engendrent aussi des discordes, leurs effets quelconques sur la biodiversité restant encore impénétrable. De tout ce fait, quand on parle de potentiel énergétique des énergies marines il faut aussi voir tout facteur de charge inclus.

Plan du site